Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Internationale

L'Internationale, 1983. Le premier numéro d'un journal paraît, qui reprend le titre de celui publié en 1915 par Rosa Luxemburg - emprisonnée - alors que s'affrontaient les peuples entraînés dans la plus grande des boucheries par le capitalisme, l'impérialisme, et alors que s'étaient ralliés à celle-ci les partis de l'Internationale. En 1919, ceux-ci mettront à mort celle qui avait résisté et qui pour cela avait été emprisonnée. L'internationale 1983 comptera 11 numéros, avant de devoir s'arrêter momentanément : Il témoignera de luttes - et certains qui menèrent ces luttes sont encore aujourd'hui emprisonnés. Il réfléchira à l'évolution du capitalisme - et cette réflexion reste toujours aussi nécessaire. Le blog linter est la chronique d'un journal, c'est par là même la chronique des luttes menées alors, cela pourra être aussi la chronique de luttes menées ... aujourd'hui.

      

       SONJA SUDER EST LIBRE         Procès C. Gauger, S. Suder: Une page pour s'informer 

   PALESTINE - Une carte à ne jamais oublier

Rechercher

Texte libre

Aux camarades, visiteurs du blog, bienvenue ...
Aux camarades qui viennent de rejoindre le blog, bienvenue. A ceux aussi qui lui rendent visite à l'occasion, bonjour. Le combat n'est jamais un échec, s'informer est déjà un pas vers la conscience. L'ordre et la sécurité ne sont pas le désir de tous, s'aliéner par tous les moyens de la société d'aujourd'hui ne nous intéresse pas. Nous ne cherchons pas à exploiter l'autre. Nous ne tournons pas la page des combats passés, ils sont partie de nous. Et chaque mot que nous lisons, chaque image  que nous voyons, contribue à nous former. Nous ne sommes pas dupes. Nous sommes solidaires. Nous chassons les chasseurs d'enfants. Et nous sommes  le jour face à la nuit sans cesse renouvelée de la violence et de l'oppression. Il n'y a pas d'âge pour la révolte. Et 68 rejoint l'esprit de la Bastille de ce 6 mai où les pavés ont su de nouveau voler. La révolte est une et se rit de toutes les différences.

Pour tous ceux qui viennent sur ce blog, qui font "la route des insoumis" que décrit Nathalie, qui sont et seront les révolutionnaires de demain dont parle Jean-Marc, qui se reconnaissent ce droit à l'insurrection que revendique Georges. Pour chacun, ce collage de Joëlle, mieux qu'un bras d'honneur, à tous ceux qui sont ce que nous refusons.

La queue de la baleine, Nathalie, nous ne la lâcherons pas!

Joëlle Aubron

Sur ce collage, un poème. linter
C'est l'automne, et ce n'est pas l'automne,
Ces femmes qui marchent
Des combattantes?
Des femmes qui marchent?
Vie de tous les jours ou vie d'exception?
Guerre d'Espagne,
Journées d'après occupation?
Journées d'après l'occupation?
La vie est simple
comme l'est souvent le combat

Entre l'or du feuillage
et le noir et blanc de la vie
Cette image sensible

Georges lors d'une audience devant le JAP en 2005
En tout premier lieu, du fait qu'il va être question ici de mes inclinaisons politiques et de mon évolution depuis 1987 au sein du monde carcéral, je tiens à faire une déclaration de principe : ainsi, conformément à la Constitution de la République française de 1792, repris par l'Article 35 du 26 Juin 1793 *, stipulant un droit à l'insurrection, qui a servi à Valmy pour sauvegarder et étendre la révolution, qui a servi en 1871 avec la Commune de Paris contre l'occupation Prussienne, qui a encore servi en 1940 contre l'occupation national-socialiste allemande et la collaboration pétainiste française, et pour encore servir concrètement après 1968 dans la plupart des pays d'Europe de l'Ouest avec l'insurrection armée larvée et latente contre chaque Etat capitaliste en place et contre l'OTAN ; une Constitution qui après avoir servi depuis son avènement de réfèrent à la plupart des peuples de par le monde pour se libérer des différents maux entretenus que sont, soit l'occupation étrangère, soit l'oppression de classe, soit l'exploitation de l'homme par l'homme jusqu'à l'esclavagisme, leur a ouvert une perspective politique. Et dès lors dans l'assurance qu'elle restera de même une référence au futur pour tous les peuples épris de Liberté, d'Egalité, de Fraternité et de Démocratie, conformément à cette Constitution de 1792 donc, je me refuse à abjurer ces moments historiques comme je me refuse à abjurer la stratégie de Lutte Armée pour le communiste, qui en est une expression particulière.
(
Georges Cipriani  MC Ensisheim, 49 rue de la 1ère armée 68 190 Ensisheim)


Jean-Marc dans une interview en 2005

C'est la question centrale (la question du repentir) depuis notre premier jour de prison. Et c'est le pourquoi de nos condi­tions de détention extraordi­naires, des restrictions actuelles sur le droit de communiquer ou de la censure des correspon­dances. Dans aucune des lois de l'application des peines, il n'est stipulé que le prisonnier doit ab­jurer ses opinions politiques. Mais pour nous, certains procu­reurs n'hésitent pas à affirmer que les revendications du com­munisme impliquent une récidive. Je sais bien que si nous nous repentions, nous serions soudai­nement adulés par la bonne so­ciété, mais ce n'est pas notre vi­sion de la responsabilité poli­tique. Notre engagement n'est pas à vendre ni à échanger contre un peu de liberté.
(Jean-Marc Rouillan 147575 Cd des baumettes, 230 Chemin de Morgiou Marseille Cedex 20

Joëlle à sa sortie le 16 juin 2004
Je suis fatiguée, aussi je dirai seulement trois choses :
La première est d'être bien sûr contente d'avoir la possibilité de me soigner.
La seconde est que l'application de la loi de mars 2002 reste cependant pour de nombreux prisonnières et prisonniers très en deça de son contenu même.
La troisième est ma conscience de ce que la libération de mes camarades est une bataille toujours en cours. Régis est incarcéré depuis plus de 20 ans, Georges, Nathalie et Jean-Marc, plus de 17. Je sors de prison mais je dois d'abord vaincre la maladie avant de pouvoir envisager une libération au sens propre. L'objectif reste ainsi celui de nos libérations.

Nathalie, en février 2007

Cependant, pour nous, militant-e-s emprisonné-e-s du fait du combat révolutionnaire mené par l’organisation communiste Action directe, nous sommes sûrs de notre route : celle des insoumis à l’ordre bourgeois. Tant que des femmes et des hommes porteront des idées communistes, les impérialistes au pouvoir frémiront jusqu’à ce que la peur les gèle dans leurs manoirs sécurisés à outrance.

11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 22:55
Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

Reçu par l'intermédiaire de la liste Resistons rezo
Merci!


Sur linter:

Après l'incroyable opération de propagande du capital, le 9 novembre, l'habituel détournement impérialiste du 11.
Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 22:33
Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

A se demander si finalement,
la punaise à l’affût sur le mur n’était pas en BRD,
le Capitalisme !

A lire  absolument sur bellaciao, l'article et les commentaires:

"Auf der Mauer, auf der Lauer" ("Sur le Mur, à l’affût") (videos)
lundi 9 novembre 2009 (10h35)


18 commentaires

Il paraît qu’en DDR on chantait parfois cette chanson pour enfant bien connue en la détournant dans un sens ironique sur "Le" Mur et la Stasi...


A la réflexion, est ce que finalement, ils ne seraient pas nombreux, nos amis "Ossie" à se demander si finalement, la punaise à l’affût sur le mur n’était pas en BDR, le Capitalisme !

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 11:42
Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

Incroyable opération de propagande! Car comment peut-on appeler autrement le matraquage pendant plus de 10 jours sur les radios nationales, qui a précédé le 9 novembre.

Et comment appeler autrement, le programme unique, sur toutes les stations dites publiques, même France Bleue, afin que chacun, jusqu'au coin le plus isolé de l'hexagone, s'imprègne bien de l'idéologie dominante concernant la chute du mur de Berlin.

Habituel détournement impérialiste du 11 novembre: car comme tous les ans, on célèbre hypocritement les morts en se gardant bien de dire pourquoi ils sont morts, pourquoi l'impérialisme s'était lancé tout au long de la deuxième moitié du XIXème siècle dans une marche forcenée vers la guerre, pour la défense de ses marchés, de ses intérêts.

Une proposition : le 11 novembre, jour férié d'accord, mais en faire

le symbole de tous ces morts,
morts pour rien,
ou plus exactement morts pour le capital.

A ce propos, voir
Partager cet article
Repost0
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 22:10
Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

Collectif Palestine-Volvestre
Mailhac, 31310 Montbrun-Bocage
Tél. : 05 61 69 88 36

Bonjour,

Vous avez eu la gentillesse de nous aider cette année dans notre collecte de fonds de soutien à nos amis du camp de réfugiés de Nusseirat (Gaza) et nous vous en remercions infiniment. Grâce à ces envois, ils peuvent, quand cela est possible, améliorer quelque peu leur quotidien qui reste, rappelons-le, atroce. 

Petit état des lieux pour ceux que ça intéresse. La "bande" de Gaza, un rectangle côtier d'une quarantaine de km de long par une dizaine de large, détient le record mondial de densité avec un million et demi d'habitants. L'image, souvent utilisée, de "prison à ciel ouvert" relève aujourd'hui de la nostalgie poétique:

• Le blocus israélien (mis en place en 2007) continue. Il ne reste plus qu'un point de "passage", Eretz, qu'Israël ouvre quand ça lui chante, pour les produits qui lui chantent.  
• En sus d'avoir tué 1 400 personnes – dont une bonne part de civils, femmes et enfants compris –, l'offensive du début d'année a ruiné les bâtiments, publics et privés, les réseaux (routes, adduction et assainissement) et les lieux stratégiques (centrales électriques, ports). Notons que le tout avait été le plus souvent édifié (ou reconstruit) grâce à l'aide de l'UE, qui ne pense même pas à présenter la note à l'Etat-voyou – on en a pourtant envahi pour moins que ça. 
• Les milliers de blessés n'ont pas tous eu accès aux soins: les hôpitaux sont endommagés, l'électricité trop souvent coupée, les médicaments n'arrivent pas. 
• Les matériaux ne passant pas, les essais de reconstruction se font au pisé. S'il reste une vitre encore entière, on aimerait bien connaître le nom du fabricant, merci. 
• Les colonies israéliennes sises à l'est de Gaza pompent l'eau des nappes, siphonnant celles de Gaza, qui, plus proches du littoral, sont aujourd'hui saumâtres: tout arrosage brûle les productions. 
Bref, l'eau potable manque, les produits de première nécessité sont devenus ruineux (quand il y en a), les semis n'ont pu être effectués faute de semences. La famine et le choléra s'annoncent, l'hiver arrive. Et les bombardements (qui n'ont jamais cessé, notamment sur les fameux tunnels du Sud) continuent.
Aucun visa de sortie n'est accordé – à notre connaissance.

Le but initial de notre collectif n'était pas de donner dans l'humanitaire, mais nécessité fait loi. Nous avons rencontré ces Palestiniens, accueilli leurs enfants en 2003, des liens se sont créés. Depuis le début de l'année, nous avons pu envoyer à Nusseirat un total de 10 000 euros, qui ont été répartis entre les plus démunis. Et c'est en partie grâce à vous – vos dons, votre talent, votre geste, votre temps. Et nous leur avons dit, là-bas, que d'autres que nous pensent à eux. Et ça, ça améliore le quotidien.

La soirée du 14 août (vente aux enchères d'oeuvres d'art + vide-grenier) nous a permis de recueillir 2 700 euros environ. Remercions également la Maison de Montbrun, qui nous a fourni le lieu et les boissons.
La soirée du 17 octobre (concert bal trad et rock, 8 groupes !!!!!) a rapporté, tous frais déduits, quelque 1 000 euros.
Et, à chaque fois, de vraies rencontres, un soutien réel, une ambiance chaleureuse. 
Alors nous tenions vraiment à vous remercier, sincèrement.
Partager cet article
Repost0
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 12:25


1 an après l'agression israélienne; Gaza est encore sous blocus

Mobilisation en France: Allez à GAZA


voire la VIDEO : "ALLEZ A GAZA"


A Khuza’a,près de la frontière, dans le sud de Gaza, nous avons rencontré des paysans palestiniens qui nous montrent les dégats sur leurs maisons et leurs terres.

Nous appelons tou-te-s les citoyen-ne-s épris de justice à se joindre aux missions qui iront leur rendre visite cet hiver à partir du 20 décembre 2009, pour les aider et participer à la grande marche internationale de la liberté pour Gaza vers Jerusalem/Al Quds le 1er janvier.

Il faut briser le siège israélien de Gaza et que les crimes de guerre commis par la puissance occupante soient punis.

inscrivez vous dès maintenant : www.urgence-gaza.com


Réunion d'information

   

Paris - IDF; Samedi 07 NOVEMBRE 2009; de 14h  à 18h au 10 rue
affre 75018 Paris. Réunion d'information sur la mission Marche
Gaza . Merci à tous les candidats sérieux de s'inscrire
(
www.urgence-gaza.com) et de se présenter à la réunion d'information
qui sera l'occasion de vous connaître et d'échanger sur les
aspects pratiques et politiques de la marche.

Appel pour se joindre (et s’inscrire) à la « « Gaza Freedom March » :

Marche Internationale pour la liberté de Gaza. 31 Décembre 2009 – 1 janvier 2010

16 octobre 2009

Appel pour se joindre à la « « Gaza Freedom March » : Marche Internationale pour la liberté de
Gaza. 31 Décembre 2009 – 1 janvier 2010

Voilà maintenant deux ans que Gaza vit sous blocus. Ce blocus a été qualifié par Richard Falk

comme étant un “crime génocidaire”. Richard Falk, n’est ni un militant du Hamas, ni un activiste

pro palestinien, il est l’envoyé spécial du comité des droits de l’homme de l’ONU.

La logique de la punition collective qu’Israël applique au peuple palestinien, et en particulier aux

habitants de Gaza, suite à l’élection du Hamas ne connaît pas de limite. Ainsi, il y a un an t

out juste, et pendant 3 semaines, Israël a mené une agression d’une rare violence

contre la bande de Gaza, n’épargnant rien ni personne, pas même des écoles de l’ONU.

L’armée israélienne a utilisé des armes interdites comme les bombes au phosphore o

u encore le DIME. L’ONU a constitué un comité d’enquête dirigé par le juge sud-africain Richard

Goldstone qui a produit un volumineux rapport qualifiant de « crimes de guerre » les exactions c

ommises par l’armée israélienne à Gaza. Ce rapport invite même les Nations Unies à constituer

un groupe de juristes pour statuer sur une qualification de « crime contre l’humanité », l’agression c

ontre Gaza. « Crime contre l’humanité » est la qualification suprême dans le droit international, et

pourtant... − l’Europe, la France notamment, et les Etats-Unis continuent de soutenir le blocus contre

Gaza, − l’Europe, la France notamment, ne jugent pas bon de poursuivre les criminels de l’armée i

sraélienne et leurs donneurs d’ordre du gouvernement israélien

Il apparaît de la manière la plus flagrante que la France, l’Europe et tous les états qui se

proclament du dit « monde libre », pratiquent encore et toujours la double mesure.

Il apparaît clairement que ces états (...)

La Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) est née en juin 2001, au moment où l’offensive
 coloniale et répressive israélienne passait à une nouvelle étape dont les objectifs ne tarderont pas à être  explicitement
déclarés : ” terminer 1948”....

 Mieux Nous connaitre
Email : contact@protection-palestine.org - ccippp, 21 ter rue voltaire 75011 Paris
S’inscrire - Se désinscrire
Partager cet article
Repost0
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 20:43
Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

SôS Soutien ô Sans-papiers appelle à une manifestation demain soir, MARDI 20 à 20H A  l'aéroport de LILLE-LESQUIN pour empêcher le départ du charter afghan vers la mort.

LE SECOND CHARTER VERS KABOUL NE DOIT PAS PARTIR

Les mouvements ce soir aux centres de rétention du Mesnil Amelot d'une part, et à Lille d'autre part, confirment le départ demain soir de l'aéroport

LILLE-LESQUIN, D'UN NOUVEAU CHARTER VERS LA MORT.


Nous appelons tous ceux qui le peuvent à se rendre à cet aéroport demain en fin de journée : il serait prévu un vol à 22h00.

Donnons-nous les moyens : cet avion ne partira pas !

La lâcheté des ministres de l'immigration Européens,
l'utilitarisme de l'immigration ,
les "quotas" ,
les camps au plus loin de nos frontières,
les milliers de morts, cela ne suffit plus ;

 IL LEUR FAUT "UNE IMAGE FORTE" :
UN CHARTER VERS LA MORT, L'AFGHANISTAN !


Tous ces exilés qui l'ont fuit vont être livrés, soit aux talibans, soit aux frappes de l'OTAN.

Nous ne pourrons dire que nous ne savions pas.


Dans chaque ville de France des appels doivent partir
des interpellations et occupations des instances internationales,
des ambassades, ministère des affaires étrangères, Cour EU de Strasbourg,
le parlement EU.

IL EST TEMPS DE CHOISIR SON CAMP : RESISTER OU COLLABORER.
NOUS NE LAISSERONS PAS PARTIR CE CHARTER DE LA HONTE.


Pour s'y rendre depuis Lille, une navette part toutes les 20 mn, de 8h à 22h, devant le centre commercial Euralille.

RDV MARDI 20 OCTOBRE 20 H A L'AEROPORT DE LILLE-LESQUIN POUR EMPECHER PAR
TOUS LES MOYENS CE CHARTER DE PARTIR.


sossoutien@gmail.com
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 08:52
Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

RAPPEL


LE COLLECTIF PALESTINE-VOLVESTRE organise un


CONCERT DE SOUTIEN

Le samedi 17 octobre 2009

à Montbrun-Bocage (31)

Salle polyvalente


PRIX D’ENTRÉE LIBRE


TABLES DE PRESSE :


Palestine, Chiapas, sans-papiers, antirépression, antifichage(s), désobéisseurs, prisons, anti-OGM, etc.

Vous êtes cordialement invités à venir participer à cet espace d’échanges sur nos luttes et à ce moment de convivialité. Merci de nous informer le plus tôt possible afin qu’on puisse vous installer une table. Vous pouvez aussi nous aider à installer tout ça.

CONCERT:


• à partir de 18 h

Apéro BAL TRAD (deux ou trois groupes)

• Vers 20 h RESTAURATION et buvette (participation aux frais)

• De 21 h à 1 h du matin

Concert, avec notamment :

Manal, Je Dis Stop, Modest Lovers, Sponj, The Noize, Medef Inna Babylone (pas forcément dans cet ordre).

Les artistes viennent gratuitement.

 


Tout l’argent récolté ira au camp de réfugiés de Nusseirat (Gaza)*


Contacts:

Pour les Toulousains, des affiches sont disponibles à Canal-Sud (40 rue Alfred-Duméril, 05 61 53 36 95).


* L’offensive d’Israël sur Gaza, qui a tué plus de mille trois cents Palestiniens, civils pour la plupart, a officiellement pris fin en janvier – la veille de l’investiture d’Obama. Mais le blocus, qui dure depuis plus de deux ans, continue. Rien ni personne ne rentre à Gaza sans l’autorisation d’Israël. Les produits de première nécessité passent au compte-goutte, et certains jours seulement : eau potable (toutes les infrastructures de traitement sont détruites), semences, nourriture, médicaments, matériaux de (re)construction… Coût de la vie exorbitant, bâtiments en ruines, égouts à ciel ouvert et champs en friche sont le quotidien des Palestiniens. La famine est là, les épidémies pas loin, les bombardements continuent.


Le collectif Palestine-Volvestre avait accueilli des enfants de la bande de Gaza en 2003. Nous sommes restés en relation avec eux. Ils venaient du camp de réfugiés de Nusseirat, aujourd’hui dévasté. Nous les aidions à garder espoir, maintenant nous les aidons seulement à survivre, comme nous pouvons.

Pour continuer, nous avons besoin d’argent. Cet événement est organisé aussi pour cela.

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 21:56
Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

Transmis par un camarade

Fascisme nanotechnologique : l'homme machine et la privatisation du vivant à l'echelle de l'atome

Le nanomonde, c’est maintenant qu’il faut le combattre


Lu sur Nanomonde : "Bayer, L’Oréal, Unilever, Nestlé, Arkema, IBM, etc. Les multinationales investissent depuis des années dans les nanotechnologies, un marché évalué à mille milliards de dollars en 2015. Agro-alimentaire, automobile, textile, électronique, cosmétiques, bâtiment, pharmacie, armement, etc : de nombreux secteurs sont concernés.
Les gouvernements financent ces recherches, dont ils attendent un surcroît de puissance économique et militaire. Nicolas Sarkozy a lancé le plan Nano-Innov pour la France : un investissement de 70 millions d’euros pour 2009, qui s’ajoute au financement public de laboratoires et d’entreprises (CEA, STMicroelectronics, etc). A Grenoble, le premier pôle européen de nanotechnologies, Minatec, a été inauguré sous protection policière en 2006.
Nous n’avons jamais été consultés sur ces choix technologiques, qui doivent, selon les chercheurs et industriels, "révolutionner nos vies". Un bouleversement comparable, du point de vue historique, à l’introduction de l’électricité et de l’informatique ; et du point de vue de la menace, au nucléaire et aux OGM.
C’est après avoir investi dans les nanotechnologies que l’Etat lance, à l’automne 2009, une campagne de communication, avec des réunions publiques dans 20 villes organisées par la Commission nationale du débat public (CNDP). Pourquoi cette opération ? Pour nous faire accepter les nanotechnologies, et éviter notre refus après celui des OGM.
****
Les nanotechnologies ne sont pas seulement une nouvelle science. Elles permettent d’hybrider, pour les rendre plus puissantes, des technologies déjà très puissantes : biotechnologies (manipulations génétiques), informatique (échange de données et calcul), et neurosciences (intervention sur le cerveau). Ces technologies dites convergentes prétendent maîtriser totalement la matière, des atomes aux populations.
A qui profitera ce pouvoir inouï ?
Quelle autonomie, quelle liberté nous restera-t-il quand le brevetage des atomes, après celui des gènes, aura achevé la privatisation du monde ? Quand la numérisation et l’interconnexion de chaque parcelle de la planète - objet, plante, animal, paysage, humain – nous placera sous surveillance électronique permanente ?
Quelle dignité nous sera-t-il laissé quand, pucés, tracés, profilés, nous serons à notre tour transformés en objets ?
Quelle vie enfin nous restera-t-il dans un monde artificialisé, une techno-nature sous commande, supposée remplacer le milieu saccagé par les précédentes révolutions industrielles ?
Dans les laboratoires se fabrique en ce moment un nouveau monde, le nanomonde. Industriels et ingénieurs jouent aux dictateurs avec notre avenir au nom de la compétition internationale, et tentent de faire passer le tsunami des nanotechnologies pour une solution "écologique" à la menace climatique. Nous ne pouvons pas les laisser faire.
Dénonçons la campagne d’acceptabilité de la Commission nationale du débat public !
Nous vous invitons à boycotter ces pseudo-débats et à faire savoir publiquement votre opposition à la tyrannie technologique.
Nous avons mis en ligne toutes les informations. Informez-vous, faîtes circuler dans vos groupes et associations. Organisez des réunions.
Vous trouverez sur ce site :
 les ressources pour découvrir le nanomonde et les nanotechnologies ;
 des informations et des révélations sur la campagne d’acceptabilité lancée par le gouvernement via la Commission nationale du débat public ;
 l’actualité de la contestation des nécrotechnologies ;
 un agenda des débats et actions contre la tyrannie technologique ;
 des outils pour organiser vos propres événements.
Annoncez vos rendez-vous, partagez vos comptes-rendus, faîtes circuler les informations en écrivant à : contact@nanomonde.org
Qui sommes-nous ?
De Grenoble, la "capitale" française des nanotechnologies, nous voyons émerger ces recherches depuis dix ans. N’appartenant à aucun groupe – politique, syndical, associatif – nous avons créé en 2002 Pièces et Main d’œuvre, un site Internet indépendant, et le premier en Europe à diffuser des enquêtes critiques sur les nanotechnologies. Certaines d’entre elles sont publiées aux éditions L’Echappée.
Nous avons participé à nombre d’actions de contestation : conférences-débats, occupations, manifestations, tracts, etc.
Aujourd’hui, alors que l’Etat fait des nanotechnologies une priorité de ses investissements, et tente de rassurer l’opinion à travers une campagne de communication (avec la Commission nationale du débat public), nous vous alertons, notamment via ce nouveau site, sur le monde que ces hypertechnologies fabriquent à votre insu.
Pièces et Main d’œuvre
Chez Les Bas-Côtés - 59 rue Nicolas Chorier - 38000 Grenoble
www.piecesetmaindoeuvre.com
Partager cet article
Repost0
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 21:12
Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

LE COLLECTIF PALESTINE-VOLVESTRE organise un  CONCERT DE SOUTIEN

 


Le samedi 17 octobre 2009, à

à Montbrun-Bocage (31)

Salle polyvalente

Prix d'entrée libre

L’offensive d’Israël sur Gaza, qui a tué plus de mille trois cents Palestiniens, civils pour la plupart, a officiellement pris fin en janvier – la veille de l’investiture d’Obama. Mais le blocus, qui dure depuis plus de deux ans, continue. Rien ni personne ne rentre à Gaza sans l’autorisation d’Israël. Les produits de première nécessité passent au compte-goutte, et certains jours seulement : eau potable (toutes les infrastructures de traitement sont détruites), semences, nourriture, médicaments, matériaux de (re)construction… Coût de la vie exorbitant, bâtiments en ruines, égouts à ciel ouvert et champs en friche sont le quotidien des Palestiniens. La famine est là, les épidémies pas loin, les bombardements continuent.

 

Le collectif Palestine-Volvestre avait accueilli des enfants de la bande de Gaza en 2003. Nous sommes restés en relation avec eux. Ils venaient du camp de réfugiés de Nusseirat, aujourd’hui dévasté. Nous les aidions à garder espoir, maintenant nous les aidons seulement à survivre, comme nous pouvons.

 

Pour continuer, nous avons besoin d’argent. Cet événement est organisé aussi pour cela.




Tables de presse:
Palestine, Chiapas, sans-papiers, antirépression, anti-fichage(s), désobéisseurs, prisons, anti-OGM, etc.

 

 

  Vous êtes cordialement invités à venir participer à cet espace d'échanges sur nos luttes et à ce moment de convivialité. Merci de nous informer le plus tôt possible afin qu'on puisse vous installer une table. Vous pouvez aussi nous aider à installer tout ça.




 • A partir de 18 h, apéro BAL TRAD (deux ou trois groupes)

 

• Vers 20 h,  Restauration et buvette (participation aux frais)

 

• De 21 h à 1 h du matin, Concert, avec notamment :

 

Manal, Je Dis Stop, Modest Lovers, Sponj, The Noize, Medef Inna Babylone (pas forcément dans cet ordre). 

 

Les artistes viennent gratuitement.

 

Tout l’argent récolté ira au camp de réfugiés de Nusseirat (Gaza)*

 


Contacts <palestinevolvestre@orange.fr>

 

Pour les Toulousains, des affiches sont disponibles à Canal-Sud (40 rue Alfred-Duméril, 05 61 53 36 95).

 


Partager cet article
Repost0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 22:08
Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

Pour information et Appel à signatures

 

CONTRE le droit  d’asile bafoué et nié, les rafles et déportations des sans papiers pourchassés et maltraités quotidiennement, les discours racistes des politiciens

POUR Shova et tous les exilés sans papiers

 

UNE EXIGENCE : SOLIDARITE et  RESISTANCE !

 

Droit d’asile bafoué :

 

Shova GAJUREL militante communiste Népalaise en est un cas exemplaire, cette femme de 38 ans a dû fuir son pays, le Népal, en raison des menaces dont elle faisait l’objet à cause de son engagement au sein du Parti Communiste, Maoïste (PCN-m).

Elle rejoint la France en 2006 et dépose aussitôt une demande d’asile politique à L’OFPRA qui sera refusée.

Le 16 juillet 2009, elle est arrêtée à la frontière Franco Belge et mise en rétention administrative à Lesquin/Lille. Une nouvelle demande d’asile argumentée est déposée le 22 juillet, et très rapidement, elle est de nouveau rejetée.

Le 3 août le représentant de l’Etat Français, le Préfet du Nord, ordonne son expulsion, tout à fait illégale, vers la Belgique. Elle est remise entre les mains de la police Belge et transférée au centre prison/rétention de Bruges jusqu’au 31 août.

Près d’un mois supplémentaire de privation de liberté absolument arbitraire.

Après avoir vainement contacté les autorités Française, la Belgique, n’ayant aucun motif de garder Shova enfermée, la libère et lui demande de quitter son territoire.

 

Shova un cas dénoncé grâce à une solidarité visible :  

 

Dès son arrestation en juillet, l’acharnement répressif contre Shova provoque un mouvement actif et démocratique de solidarité à Lille (lettre/pétition à B. Kouchner, conférence de presse et articles) un mouvement de solidarité qui prendra par la suite une dimension internationale visible et déterminée,

 

Shova décide alors de revenir à Lille et d’exprimer publiquement son refus de rentrer de nouveau dans la clandestinité. (Lettre ouverte de Shova : http://www.liberez-les.info/)

Le choix de Shova c’est l’engagement proclamé publiquement pour sa régularisation au coté du mouvement des sans papiers de Lille qui mène une lutte frontale et déterminée depuis de nombreuses années, 1996,  dans la région du Nord.

 

Solidarité avec Shova ! Solidarité avec tous les sans papiers !

 

Les contrôles policiers au faciès de chaque instant, « faire du chiffre », les rafles policières programmées, les  arrestations, déportations et expulsions sont le quotidien vécu par des milliers de sujets humains, ici, dans ce pays, mais aussi au cœur de nos « démocraties parlementaires » européennes, les sans papiers, les demandeurs d’asile niés sont l’objet de discours et de pratiques sécuritaires arbitraires, détestables et répétées, et parfois aussi ils  viennent échouer et mourir sur les côtes de la forteresse-europe.

Et sont annoncés les charters de la mort…tout est possible.

 

Oui, la chasse à l’homme, à la famille, à l’enfant sans papiers est acceptée comme « une solution » indispensable pour contrôler les flux migratoires, comme ils disent…Tous les Etats européens planifient cette chasse à l’homme, les amalgames immigration/ insécurité/terrorisme sont utilisés, le but recherché étant aussi d’instrumenter des divisions au sein des populations frappées par la crise et en désignant une partie de nous même comme « bouc émissaire », posture idéologique de propagande utilisée depuis très longtemps, et pas uniquement par l’extrême droite    

 

Quotas chiffrés et planifiés d’expulsion, « tris sélectifs » (immigration choisie !), construction de centres prisons/rétentions, rafles et déportations médiatisées, criminalisation des personnes solidaires des sans papiers,  un arsenal détestable en œuvre qui, autant le dire, nous renvoie au temps du pire de notre histoire, des rafles et déportations des temps du pétainisme et  de la guerre coloniale menée contre le peuple algérien.

Oui, cette classe sociale et politique, « élue démocratiquement », qui est arrivée au pouvoir en engrangeant les voix du racisme ordinaire et banalisé  compte bien poursuivre dans ce chemin.

 

Oui, cette classe accepte et soutient, de fait, tous les plans de restructuration voulus par le capitalisme financier et parasitaire : licenciements massifs, suppression des services sociaux et publics nécessaires au plus grand nombre, cette classe renforce aussi l’arsenal répressif qu’elle juge nécessaire pour tenter de neutraliser tous les mouvements de dissidence, mais la résistance ouvrière et populaire s’organise et va s’amplifier. Et le mouvement de lutte des sans papiers est un axe démocratique essentiel de cette résistance.     

 

Une exigence: solidarité et résistance

 

Autant le proclamer, nous n’accepterons jamais d’être des collabos de ces politiques racistes et d’exclusion en actes depuis tant et tant d’années.

Notre solidarité, nos luttes actives, visibles, envers et avec ces personnes humaines fuyant misère et guerres provoquées et entretenues par nos pays occidentaux, oui nos luttes  sont justes et nécessaires. Ces luttes existent, vont continuer et se renforcer.

 

Pour Shova la Népalaise, pour nos frères Afghans, Irakiens, Guinéens, Thaïlandais  et bien d’autres, persécutés et niés dans leurs droits de réfugiés politiques, pour les exilés sans papiers fuyant misère et corruption de leurs dirigeants, bien souvent amis de notre occident encore riche et dominateur, nous nous devons de déclarer notre solidarité et notre insoumission en paroles et en actes.                                                           

 

Des Papiers pour Shova et ses frères de lutte sans papiers ! Régularisation !

 

Lille le 7 octobre 09 – premiers signataires :

Comité « Libérez Les » de soutien aux prisonniers et réfugiés politiques – LDH – CSP59 – MRAP – Comité de Solidarité Franco-Népalais – Comité Solidarité Basque Lille –

Collectif Afrique - Alliance Rouge et Noire – VP-Partisan - PC maoïste de France-

ACTIT- Centre de Recherche Culturelle du Dersim- Secours Rouge-France,-

Ligue de la Lutte Internationale des Peuples (ILPS)-

Alliance Internationale des Immigrés (IMA)- Nouvelle Femme (YK-Paris)

Confédération des Travailleurs de Turquie en Europe (ATIK-Paris), -

Nouvelle Jeunesse Démocratique (YDG-Paris)-

Partager cet article
Repost0

Militants d'AD

Situation des  MILITANTS

Nathalie Ménigon

Georges Cipriani

en libération conditionnelle

Jean-Marc Rouillan

en semi-liberté 

NOS COMBATS

(avril 2010)

Après la semI-liberté de Georges Cipriani, la campagne continue pour la libération de Jean-Marc Rouillan
et encore et toujours  
Pour une solidarité avec ces militants en semi-liberté, en libération conditionnelle et au-delà car le but reste le même: leur permettre de préserver leur identité politiqe et de vivre matériellement, politiquement.

(septembre 2008)

Contre le risque de peine infinie pour les prisonniers révolutionnaires - contre la rétention de sûreté - contre le CNO
Pour une libération complète et sans condition des prisonniers révolutionnaires
Pour une solidarité avec ces militants en semi-liberté, en libération conditionnelle et au-delà car le but reste le même: leur permettre de préserver leur identité politiqe et de vivre matériellement, politiquement.

  (août 2009)


Le combat pour la libération des prisonniers d'Action directe doit donc continuer et se renforcer ...
Après la réincarcération de Jean-Marc Rouillan, nous avons appris ce 20 août, le refus brutal et tellement politique de la libération conditionnelle pour Georges Cipriani.

Alerte: La santé, la vie de Jean-Marc Rouillan sont menacées, il doit être libéré.
Liberté pour Georges Cipriani'

C. GAUGER ET S. SUDER

PROCES CONTRE C. GAUGER ET S. SUDER

Pour suivre le procès : lire

 

LIBERATION DE SONJA SUDER

EMPRISONNEE DEPUIS SEPTEMBRE 2011 POUR DES FAITS REMONTANT A PLUS DE TRENTE ANS ET SUR LES SEULES ACCUSATIONS D'UN TEMOIN REPENTI HANS-JOACHIM KLEIN.

 

ARRET DES POUSUITES CONTRE CHRISTIAN GAUGER ET SONJA SUDER

ENGAGEES AU MEPRIS DE TOUTE PRESCRIPTION

SUR LES SEULES BASES DE DECLARATIONS OBTENUES SOUS LA TORTURE D'UNE PART ET D'UN REPENTI D'AUTRE PART

 

NON A LA TORTURE - NON A LA CITATION COMME TEMOIN D'HERMANN F.

Militant grièvement blessé en 1978, interrogé dès le lendemain d'une opération où il a perdu ses deux yeux et a été amputé des deux jambes, séquestré durant quatre mois sans mandat d'arrêt par la police, maintenu à l'iolement, et dont le tribunal prétend aujourd'hui utiliser les déclarations, qu'il a remis en cause dès qu'il a qu'il a pu être libéré des griffes des policiers.

 

LIBERATION DE SIBYLLE S., ARRETEE LE 9 AVRIL EN PLEIN PROCES POUR REFUS DE TEMOIGNER :

 

condamnée il y a plus de trente ans sur la base des déclarations de son ex-compagnon Hermann F., elle est restée proche de lui toutes ses années et refuse qu'on utilise ces déclarations qui lui ont été extorquées au prix de traitements inhumains.

 


Liberté pour Sibylle et Sonja 2