Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Internationale

L'Internationale, 1983. Le premier numéro d'un journal paraît, qui reprend le titre de celui publié en 1915 par Rosa Luxemburg - emprisonnée - alors que s'affrontaient les peuples entraînés dans la plus grande des boucheries par le capitalisme, l'impérialisme, et alors que s'étaient ralliés à celle-ci les partis de l'Internationale. En 1919, ceux-ci mettront à mort celle qui avait résisté et qui pour cela avait été emprisonnée. L'internationale 1983 comptera 11 numéros, avant de devoir s'arrêter momentanément : Il témoignera de luttes - et certains qui menèrent ces luttes sont encore aujourd'hui emprisonnés. Il réfléchira à l'évolution du capitalisme - et cette réflexion reste toujours aussi nécessaire. Le blog linter est la chronique d'un journal, c'est par là même la chronique des luttes menées alors, cela pourra être aussi la chronique de luttes menées ... aujourd'hui.

      

       SONJA SUDER EST LIBRE         Procès C. Gauger, S. Suder: Une page pour s'informer 

   PALESTINE - Une carte à ne jamais oublier

Rechercher

Texte libre

Aux camarades, visiteurs du blog, bienvenue ...
Aux camarades qui viennent de rejoindre le blog, bienvenue. A ceux aussi qui lui rendent visite à l'occasion, bonjour. Le combat n'est jamais un échec, s'informer est déjà un pas vers la conscience. L'ordre et la sécurité ne sont pas le désir de tous, s'aliéner par tous les moyens de la société d'aujourd'hui ne nous intéresse pas. Nous ne cherchons pas à exploiter l'autre. Nous ne tournons pas la page des combats passés, ils sont partie de nous. Et chaque mot que nous lisons, chaque image  que nous voyons, contribue à nous former. Nous ne sommes pas dupes. Nous sommes solidaires. Nous chassons les chasseurs d'enfants. Et nous sommes  le jour face à la nuit sans cesse renouvelée de la violence et de l'oppression. Il n'y a pas d'âge pour la révolte. Et 68 rejoint l'esprit de la Bastille de ce 6 mai où les pavés ont su de nouveau voler. La révolte est une et se rit de toutes les différences.

Pour tous ceux qui viennent sur ce blog, qui font "la route des insoumis" que décrit Nathalie, qui sont et seront les révolutionnaires de demain dont parle Jean-Marc, qui se reconnaissent ce droit à l'insurrection que revendique Georges. Pour chacun, ce collage de Joëlle, mieux qu'un bras d'honneur, à tous ceux qui sont ce que nous refusons.

La queue de la baleine, Nathalie, nous ne la lâcherons pas!

Joëlle Aubron

Sur ce collage, un poème. linter
C'est l'automne, et ce n'est pas l'automne,
Ces femmes qui marchent
Des combattantes?
Des femmes qui marchent?
Vie de tous les jours ou vie d'exception?
Guerre d'Espagne,
Journées d'après occupation?
Journées d'après l'occupation?
La vie est simple
comme l'est souvent le combat

Entre l'or du feuillage
et le noir et blanc de la vie
Cette image sensible

Georges lors d'une audience devant le JAP en 2005
En tout premier lieu, du fait qu'il va être question ici de mes inclinaisons politiques et de mon évolution depuis 1987 au sein du monde carcéral, je tiens à faire une déclaration de principe : ainsi, conformément à la Constitution de la République française de 1792, repris par l'Article 35 du 26 Juin 1793 *, stipulant un droit à l'insurrection, qui a servi à Valmy pour sauvegarder et étendre la révolution, qui a servi en 1871 avec la Commune de Paris contre l'occupation Prussienne, qui a encore servi en 1940 contre l'occupation national-socialiste allemande et la collaboration pétainiste française, et pour encore servir concrètement après 1968 dans la plupart des pays d'Europe de l'Ouest avec l'insurrection armée larvée et latente contre chaque Etat capitaliste en place et contre l'OTAN ; une Constitution qui après avoir servi depuis son avènement de réfèrent à la plupart des peuples de par le monde pour se libérer des différents maux entretenus que sont, soit l'occupation étrangère, soit l'oppression de classe, soit l'exploitation de l'homme par l'homme jusqu'à l'esclavagisme, leur a ouvert une perspective politique. Et dès lors dans l'assurance qu'elle restera de même une référence au futur pour tous les peuples épris de Liberté, d'Egalité, de Fraternité et de Démocratie, conformément à cette Constitution de 1792 donc, je me refuse à abjurer ces moments historiques comme je me refuse à abjurer la stratégie de Lutte Armée pour le communiste, qui en est une expression particulière.
(
Georges Cipriani  MC Ensisheim, 49 rue de la 1ère armée 68 190 Ensisheim)


Jean-Marc dans une interview en 2005

C'est la question centrale (la question du repentir) depuis notre premier jour de prison. Et c'est le pourquoi de nos condi­tions de détention extraordi­naires, des restrictions actuelles sur le droit de communiquer ou de la censure des correspon­dances. Dans aucune des lois de l'application des peines, il n'est stipulé que le prisonnier doit ab­jurer ses opinions politiques. Mais pour nous, certains procu­reurs n'hésitent pas à affirmer que les revendications du com­munisme impliquent une récidive. Je sais bien que si nous nous repentions, nous serions soudai­nement adulés par la bonne so­ciété, mais ce n'est pas notre vi­sion de la responsabilité poli­tique. Notre engagement n'est pas à vendre ni à échanger contre un peu de liberté.
(Jean-Marc Rouillan 147575 Cd des baumettes, 230 Chemin de Morgiou Marseille Cedex 20

Joëlle à sa sortie le 16 juin 2004
Je suis fatiguée, aussi je dirai seulement trois choses :
La première est d'être bien sûr contente d'avoir la possibilité de me soigner.
La seconde est que l'application de la loi de mars 2002 reste cependant pour de nombreux prisonnières et prisonniers très en deça de son contenu même.
La troisième est ma conscience de ce que la libération de mes camarades est une bataille toujours en cours. Régis est incarcéré depuis plus de 20 ans, Georges, Nathalie et Jean-Marc, plus de 17. Je sors de prison mais je dois d'abord vaincre la maladie avant de pouvoir envisager une libération au sens propre. L'objectif reste ainsi celui de nos libérations.

Nathalie, en février 2007

Cependant, pour nous, militant-e-s emprisonné-e-s du fait du combat révolutionnaire mené par l’organisation communiste Action directe, nous sommes sûrs de notre route : celle des insoumis à l’ordre bourgeois. Tant que des femmes et des hommes porteront des idées communistes, les impérialistes au pouvoir frémiront jusqu’à ce que la peur les gèle dans leurs manoirs sécurisés à outrance.

1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 10:12

Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

Sticker-Georges-Abdallah

 

Le tribunal administratif de Montreuil, saisi sur une plainte du Préfet de Seine-Saint-Denis concernant la nomination, le 11 décembre 2013, par le conseil municipal de Bagnolet, de Georges Ibrahim Abdallah citoyen d'honneur de la ville, a rendu sa décision : la délibération du conseil municipal est suspendue.


Selon l'AFP, le tribunal a rendu une ordonnance de suspension immédiate et règlera ultérieurement au fond la question de son annulation, a-t-on indiqué auprès du greffe.


Pour le GAB, Groupe des Associations de Bagnolet, comme pour nous : 


"GEORGES IBRAHIM ABDALLAH SERA TOUJOURS LE CITOYEN D'HONNEUR DE LA VILLE DE BAGNOLET "

 

 Lire l'article de Nadir Dendoune dans le Courrier de L'Atlas : "L'hommage de Bagnolet à Georges Ibrahim Abdallah suspendu" 


Partager cet article
Repost0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 21:46

Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

Nous lisons que le tribunal administratif se trouve rue Catherine Puig et des souvenirs humains et militants nous reviennent en mémoire.

linter se joint à l'appel des collectifs de soutien à Georges Ibrahim Abdallah

 


 

Georges Abdallah citoyen d'honneur de Bagnolet. Solidarité !


Sticker-Georges-Abdallah

 

 

Le préfet de Seine-Saint-Denis attaque en justice la délibération du conseil municipal du 11 décembre dernier qui a fait de Georges Ibrahim Abdallah un citoyen d’honneur de Bagnolet.


Les comités de soutien à la libération de Georges Ibrahim Abdallah, nationaux et internationaux, tiennent à réaffirmer leur soutien et leur entière solidarité au maire de la ville, au Groupe des Associations de Bagnolet ainsi qu’à tous les militants qui ont œuvré activement pour la réussite de cette initiative.


Ils dénoncent avec fermeté toutes les tentatives qui auraient pour but d’affaiblir, de déstabiliser ou de réduire au silence les militants et les mouvements de soutien qui exigent la libération du camarade Georges Abdallah.


Georges Ibrahim Abdallah est entré dans sa 30e année d’incarcération pour avoir combattu, aux côtés des Palestiniens, la barbarie impérialiste et sioniste qui sévissait dans son pays le Liban.


Il est citoyen d’honneur de trois villes communistes de France :  Calonne-Ricouart et Grenay (Pas-de-Calais), respectivement en février et juin 2012 et récemment à Bagnolet (Seine-Saint-Denis).


Nous rendons hommage au courage de ces trois municipalités qui ont reconnu en Georges Abdallah un résistant et un digne militant de la juste cause palestinienne.


L’audience est fixée ce jeudi 30 janvier 2014 au tribunal administratif de Montreuil à 14h30, 7 rue Catherine Puig (niveau 206 rue de Paris). Métro ligne 9 ou bus 318 - arrêt Robespierre.


Nous appelons à une présence militante pour exprimer toute notre solidarité.

 

Assez d’acharnement !

Libérez Georges Abdallah !

 


 

Les soutiens du Nord Pas-de-Calais sont solidaires de cet appel.

 


A lire:  

 

http://artdelapaix.over-blog.com/2014/01/le-pr%C3%A9fet-du-93-porte-plainte-contre-bagnolet-qui-a-fait-citoyen-d-honneur-georges-ibrahim-abdallah.html

 

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article139486

 

 


Une exigence, la libération de Georges Ibrahim Abdallah

une exigence

Écrit le 23/01/2014 à 11h10:07

 

Au nom de l’exigence de sa libération, Bagnolet célèbre Georges Abdallah!

 

L’un préside aux destinées de la ville de Bagnolet, dans la banlieue parisienne. L’autre assume la direction de la commune minière de Grenay dans le Pas-de-Calais. Tous deux ont fait de Georges Ibrahim Abdallah « citoyen d’honneur » de leur commune. A l’invitation du Groupe des Associations de Bagnolet (GAB) et en dépit d’une ultime tentative du PS local d’empêcher le meeting, les maires communistes Marc Everbecq et Christian Champiré étaient réunis, ce jeudi 16 janvier 2014 pour exiger la libération du communiste libanais Georges Ibrahim Abdallah.

Ce dernier a entamé, l’automne dernier, sa 30ème année de détention à Lannemezan dans les Pyrénées (1).  Les parlementaires conservateurs américains, les haineux sionistes du Conseil représentatif des Institutions juives de France (CRIF), les partisans de l’Algérie française, les fascistes de l’hebdomadaire Minute le qualifient de « terroriste » pour avoir combattu, , au nom de la libération de la Palestine et du respect de l’intégrité territoriale du Liban, le colonialisme israélien ou l’impérialisme occidental en Orient.  

 

Un partisan communiste

 

Alors terroriste Abdallah ? Ou plus sûrement résistant ? Marc Everbecq le compare volontiers « au colonel Fabien qui a combattu les nazis, un pistolet à la main » à l’heure où Christian Champiré l’assimile «  aux mineurs grévistes de 1948 opposés à l’impérialisme américain ou encore aux mineurs du Nord qui se sont, en mai-juin 1941, élevés en masse contre l’occupant ». Unanimes, ils saluent le parcours d’un homme qui n’a jamais « renié son engagement au sein de la Fraction armée révolutionnaire libanaise », souligne Christian Champiré « fier » que sa commune soutienne un « tel terroriste » (2). « C’est l’oppresseur qui décide du choix du combat de l’opprimé », insiste Marc Everbecq heureux que Bagnolet, déjà jumelé avec le camp palestinien de Chatila, ait ainsi salué le parcours de ce « militant de la cause anti-impérialiste. C’est notre honneur que d’exiger sa libération. Nous ne sommes pas les esclaves des Américains ».

 

« Ca suffit maintenant ! »

 

Si effectivement, ce sont les Etats-Unis d’Amérique qui font pression sur le gouvernement français pour empêcher l’élargissement de Georges Ibrahim Abdallah, c’est bien « l’Etat français aux mains du Parti socialiste, qui le maintien en détention », proclame Stéphane Hardy qui dit sa colère contre ce Parti social-sion-iste (P « SS ») au pouvoir (3). Ou quand Manuel Valls emboîte le pas de Jules Moch, le très sioniste ministre de l’Intérieur assassin de mineurs en 1948 !  Stéphane Hardy témoigne au nom des collectifs nordistes de soutien à Georges Ibrahim Abdallah (4). Se félicitant de la prise de position « sans équivoque des maires communistes de Bagnolet, Grenay et Calonne-Ricouart », il invite « à briser le mur du silence et la censure médiatique autour de sa situation et à mettre la pression sur le PS à l’occasion des Municipales. Ca suffit maintenant ! La libération de notre camarade doit être la priorité des priorités de notre action militante ».  Lors de son intervention Stéphane Hardy a aussi rappelé l’importance de la « solidarité visible » envers tous les prisonniers politiques anti-impérialistes  et dénoncé l’État espagnol qui poursuit dans le cadre d’ une répression et d’une « justice » d’exception à l’encontre des militants basques, et tout particulièrement des 527  prisonniers politiques emprisonnés en France et en Espagne. Il a aussi dénoncé le gouvernement français, et le président Hollande pour leur «  soutien intolérable à « l’Etat » israélien ». L’occasion pour l’ensemble des intervenants d’exprimer leur soutien total à la lutte du peuple palestinien.

 

Un héros arabe


Abdallah ? Un homme de « courage, de conviction et digne », selon Youssef Brakni du GAB qui en appelle à populariser le combat « de ce héros arabe auprès des jeunes de nos quartiers souvent ignorants de cette injustice ». Dans un courrier adressé aux organisateurs de cette cérémonie, Georges Ibrahim Abdallah rappelle que « savoir ses camarades et ses amis rassemblés autour d’une initiative solidaire est en soi un moment d’une particulière intensité, ici derrière ces abominables murs ». Evoquant la crise mondiale du capitalisme qui jette dans la misère des millions d’hommes et de femmes, le plus ancien prisonnier politique d’Europe rappelle que « c’est justement en assumant la solidarité sur le terrain de la lutte anticapitaliste/anti-impérialiste que l’on apporte le soutien le plus efficace aux prisonniers révolutionnaires. Le capitalisme n’est plus que barbarie, honneur à tous ceux et celles qui s’y opposent dans la diversité de leurs expressions ! » (5).  

 

 ------------------------------------------------------------

(1) Maire PCF de Calonne-Ricouart et conseiller général du Pas-de-Calais, André Delcourt était excusé.

(2) Outre Christian Champiré, Anouk Breton et Patrick Mania, adjoints, étaient présents à Bagnolet.

(3) En contradiction avec le positionnement national de leur organisation, des parlementaires PS du Pas-de- Calais, à l’instar du député Serge Janquin, se sont engagés en faveur de Georges Ibrahim Abdallah.

 (4) Il s’agit du comité « Libérez-les ! » (59 – 62), du Collectif « Bassin minier » et de Solidarité Georges Lille. http://www.liberez-les.info/

(5) Déclaration complète disponible sur le site du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah : http://liberonsgeorges.over-blog.com/

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 21:38

Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

 

A lire sur liberonsgeorges

 

Argentine 241013

 

 Soutien de la FÉDÉRATION DES INSTITUTIONS ARGENTINO-PALESTINIENNES :

 

A la famille et amis de Georges Ibrahim Abdallah 

A la campagne internationale pour sa libération 

 

La fédération des institutions Argentino-Palestiniennes est solidaire avec Georges Ibrahim Abdallah et exige sa libération immédiate. 

Nous sommes très préoccupés par l’obstination des autorités françaises à refuser sa libération, en violation du verdict de la Cour d'appel de Pau. 

La France est la fille de la Révolution, nous espérons qu’au XXIe siècle la liberté, l'égalité et la fraternité sont toujours le rempart de ses principes républicains. 

DEPUIS L’ARGENTINE, NOUS FAISONS ECHO DE TOUS CEUX QUI DEMANDENT LA LIBERATION DANS LES PLUS BREFS DELAIS DE GEORGES IBRAHIM ABDALLAH ET APPORTONS NOTRE VOIX A LA CAMPAGNE INTERNATIONALE. 

 

LA FEDERATION DES INSTITUTIONS ARGENTINO-PALESTINIENNES 

Buenos Aires, le 20 Janvier 2014 

 

PDF en espagnol et en français

 

Soutien de la CONFÉDÉRATION SYNDICALE DES TRAVAILLEURS DU NIGER :

 

La CSTN du NIGER apporte son soutien ferme et indéfectible  à la libération du Camarade Georges Ibrahim Abdallah et demande sa libération sans délai et sans condition.

 

solidarité

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 21:11

Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

      Bagnolet 160114 

 PDF 

 

Cher«e»s camarades, cher«e»s ami«e»s,

 

D’une manière générale, savoir ses camarades et ses amis rassemblés autour d’une initiative solidaire est en soi un moment d’une particulière intensité, ici derrière ces abominables murs. Certainement c’est encore plus vrai quand on est déjà dans sa trentième année de captivité. Votre initiative solidaire ce soir Camarades, me remplit de force, me réchauffe le cœur et surtout me comble d’honneur.

Tout au long de ces années passées, la mobilisation des uns et des autres et les multiples initiatives que vous avez su développer, non seulement ont participé efficacement à démasquer l’acharnement judiciaire dont font l’objet les prisonniers politiques, mais aussi et surtout, ont fortifié et conforté toujours plus la détermination et la résolution de ces derniers… 

Certainement camarades, nul besoin de s’attarder longtemps sur les diverses arguties judiciaires pour expliquer le refus de libérer tel ou tel prisonnier ; c’est toujours au niveau des instances politiques que l’on décide de la place et du poids du rituel judiciaire dans telle ou telle affaire, du moment où il est question des soi-disant intérêts supérieurs, à lire intérêts du capital ; et tout particulièrement dans les espaces agités, à savoir les espaces où la crise du système a atteint une telle acuité qui laisse entrevoir certaines perspectives anticapitalistes anti-impérialistes. Or il se trouve camarades, que de nos jours la crise est déjà là au niveau planétaire,  aussi bien dans les centres du système que dans ses périphéries. Et certainement nous n’avons pas besoin de leurs experts pour constater les contours de cette crise, crise majeure qui secoue les piliers du système et ne cesse de s’aggraver, jetant dans la misère des millions d’hommes et de femmes, des jeunes et de moins jeunes.  

D’un pays à l’autre, les mesures préconisées au service du capital sont presque toujours identiques : faire supporter aux masses populaires les frais d’entretien de leur système d’exploitation moribond. Force est de constater camarades, que ces mesures mêmes ne font qu’amplifier l’étendue des sinistres et accentuer encore plus la dynamique de la crise.

Les masses populaires de par le monde ne pouvant plus rester indifférentes, comme par enchantement, partout ou presque, sortent de leur torpeur. Et par vagues de dizaines de milliers voire des centaines de milliers elles descendent dans la rue et investissent les places publiques… et du coup une nouvelle époque commence à se former et se structurer devant nos yeux et tant d’espoirs commencent à se profiler à l’horizon.

Tout naturellement, les propagandistes du système nous cassent les oreilles à longueur de journées avec leur « plus rien ne peut changer fondamentalement et encore moins collectivement » « il faut s’adapter aux exigences du marché… » et bien entendu en  saluant au passage à l’unisson les expéditions militaires néocolonialistes ici et là, et en expliquant sur tous les tons la pertinence de ces manœuvres et de ces alliances avec les régimes les plus obscurantistes et les plus réactionnaires, tout particulièrement dans notre région…

Certainement Camarades, on a du mal à trouver un exemple plus frappant de la putréfaction de toute cette criminelle bourgeoisie impérialiste que celui de son soutien à la réaction en Arabie Saoudite et aux autres pays du Golfe « pour les buts égoïstes des brasseurs d'affaires de la finance et des escrocs capitalistes ». Juste au moment où cette même bourgeoisie cherche par tous les moyens à diviser les masses populaires ici dans ce pays en surfant sur les peurs des uns pour les opposer autres, tantôt en instrumentalisant des acquis historiques pour stigmatiser telle ou telle communauté, tantôt en sollicitant les bas instincts à travers un discours fascisant et raciste dit décomplexé… 

C’est justement pourquoi Camarades, c’est en assumant la solidarité sur ce terrain, le terrain de la lutte anticapitaliste/anti-impérialiste que l’on apporte le soutien le plus efficace aux prisonniers révolutionnaires.

Le capitalisme n’est plus que barbarie, honneur à tous ceux et celles qui s’y opposent dans la diversité de leurs expressions !

À bas l’impérialisme et ses chiens de garde sionistes et autres réactionnaires arabes ! Honneur aux Martyrs et aux masses populaires en lutte ! La solidarité, toute la solidarité avec la lutte du peuple palestinien et ses Résistants incarcérés ! Ensemble camarades et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons ! 

À vous tous Camarades, mes plus chaleureuses salutations Rouges.

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 21:05

Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

 

Nous n'avons pu être présents suite à un malheureux incident. C'est en toute solidarité que nous reprenons les informations sur le meeting de Bagnolet publié sur le site liberonsgeorges.

 

linter


Compte-rendu du meeting de Bagnolet le jeudi 16 janvier 2014, en hommage au plus ancien prisonnier politique de France et d'Europe, Georges Ibrahim Abdallah, par les comités de soutien du Nord/Pas-de-Calais, "Libérez-les (59-62)", Collectif "Bassin minier" et Solidarité Georges Lille : Au nom […]

Le meeting de soutien à la libération de Georges Ibrahim Abdallah s'est tenu dans la salle du conseil municipal de la Mairie de Bagnolet, là-même où notre camarade a été déclaré citoyen d'honneur de la ville le 11 décembre 2013. La salle du Cin'Hoche où le meeting devait avoir lieu […]


PDF Cher«e»s camarades, cher«e»s ami«e»s, D’une manière générale, savoir ses camarades et ses amis rassemblés autour d’une initiative solidaire est en soi un moment d’une particulière intensité, ici derrière ces abominables murs. Certainement c’est encore plus vrai quand on est déjà dans sa […]

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 20:17

Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

 

 

Bagnolet 160114

Grand meeting

✭✭✭

"Georges Ibrahim Abdallah

citoyen d'honneur de Bagnolet"

Jeudi 16 janvier à 19H

Cin'Hoche

métro Gallieni Ligne 3

Venez nombreux pour exiger sa libération !

✭✭✭

A l'occasion de la nomination de Georges Ibrahim Abdallah au rang de citoyen d'honneur de la ville de Bagnolet, le Groupe des Associations de Bagnolet (GAB) organise un meeting le jeudi 16 janvier à 19h.

( cliquer sur l'image pour lire la liste des participants )

La courageuse initiative du maire de Bagnolet a suscité de prévisibles réactions de la part de ses détracteurs sionistes et de leurs acolytes. Vidéo 

A cet effet, le CLGIA a tenu à exprimer sa solidarité à Marc EVERBECQ, maire de Bagnolet. Lire ici.


"Camarades, ensemble nous vaincrons

et ce n'est qu'ensemble que nous vaincrons !"

Georges Abdallah

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 18:37

Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

 

A lire sur le site liberonsgeorges

 


✭ Le 22 octobre 2013, le comité Solidarité Georges Abdallah Pays basque Nord a organisé une soirée-débat en solidarité avec Georges Abdallah. Au cours de cette soirée, Gabi Mouesca, ex-prisonnier politique, ancien dirigeant de l'organisation séparatiste basque Iparretarrak, détenu 17 ans dans l […]

Le 12 décembre 2013, un tribunal argentin jugeait onze ouvriers de l'industrie pétrolière de Las Heras. Les faits remontent à 2006. Les ouvriers du secteur pétrolier sont en grève. Le mouvement se transforme en soulèvement populaire. Les forces anti-émeute répriment durement les grévistes. Au […]

Voici la motion votée par le conseil municipal de Bagnolet le 11 décembre 2013 : Georges Ibrahim Abdallah, militant communiste, a fait partie de la résistance lorsque son pays, le Liban, a été envahi par Israël en 1978. Il est un défenseur acharné de la juste cause palestinienne. Il est détenu […]


"Nous sommes fiers d'annoncer que notre frère Georges Ibrahim Abdallah est désormais citoyen d'honneur de la ville de Bagnolet, à l'issue d'un Conseil municipal où il a fallu batailler !!! Nos années de militantisme pour la Palestine payent, nous récoltons les fruits d'un rapport de force […]

Aujourd'hui, 12 décembre 2013, onze ouvriers de Las Heras en Argentine, poursuivis dans leur lutte contre la précarisation de leurs conditions de travail, vont passer devant un tribunal. Lire la traduction française de l'appel de la commission des familles pour la liberté des ouvriers […]

✭ Le Collectif pour une Paix juste et durable, au nom des diverses associations, syndicats et partis politiques qui le composent, demande à rencontrer le ministre de l'intérieur afin de réclamer la libération de Georges Abdallah et son retour dans son pays. Lire la lettre. ✭ A Bagnolet, le GAB […]



✭ A Rouen, lors de la fête de l'Humanité - Normandie, qui eut lieu le week-end du 23, 24 novembre, le Collectif Intifada76 a organisé une exposition autour de Georges Abdallah et de son combat. De nombreux mots de soutien récoltés sur la Fête lui ont été envoyés, accompagnant une lettre du C […]

Article publié dans le quotidien suisse Le Courrier au Liban : Georges Ibrahim Abdallah, plus vieux prisonnier politique d'Europe Emmanuel Haddad FRANCE/LIBAN • Le militant communiste propalestinien est incarcéré depuis près de trente ans. Or une simple signature du ministre français Manuel […]


Lettre ouverte à notre camarade Georges Ibrahim Abdallah, Le comité Libérons Georges / Nantes t'envoie cette lettre en témoignage de notre soutien militant, dans le combat pour ta libération. Comme des centaines de camarades et amis, nous avons pris la rue et la parole pour faire connaître ta […]


Avec Georges, au parloir de la prison de Lannemezan Récit de ma première visite à Georges Ibrahim Abdallah Par Gilbert Hanna * « On ne peut regarder un homme sans voir l’humanité entière. L’injustice dont est accablé un seul ne peut que frapper les autres. » Calum McCann, Transatlantic 
Le m […]

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 21:18

Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

 


Une vidéo de COUP POUR COUP en soutien à la libération de Georges Abdallah, ICI

En soutien à Georges Abdallah, Ernesto, leader du Front National Démocratique des Philippines, invité au Forum organisé par OCML-Voie Prolétarienne dimanche 10 novembre à Saint-Ouen. ✭ Ce 11 novembre 2013, au Palais de l'Unesco à Beyrouth, musique, poésie et interventions lors d'une soirée de s […]

Élaborée avec le concours de camarades de Toulouse Bordeaux et Paris, cette nouvelle plaquette, sous la forme d'un triptyque, sera à votre disposition parmi d'autres documents de soutien à Georges Abdallah, au forum organisé par OCML-Voie Prolétarienne, où le CLGIA tiendra une table de matériel […]

Libertad a los presos políticos de todo el mundo! Libertad a George Ibrahim Abdallah ! (ELDraBK - Argentine) Un rassemblement de soutien à Georges Abdallah s'est tenu, lundi 4 novembre, devant le Salon du livre francophone à Beyrouth à l'occasion de la visite de Valérie Trierweiler. A cette […]

★ Suite des comptes-rendus de la manifestation du 26 octobre à Lannemezan : → par les camarades des collectifs Lille et Bassin minier à lire ici → dans Med'in Marseille → dans Liberté-Hebdo Pas-de-Calais → dans l'Hebdo n°215 du NPA → déclaration de l'UJFP à Lannemezan ★ Lire également : → sur […

Madame Taubira, ministre de la Justice, a présenté sa réforme de procédure pénale, lundi 28 octobre à l'Université de Toulouse II-Le Mirail. Tags et banderoles réclamant la libération de Georges Abdallah ont jalonné son parcours. Voir ici. Rappelant à quel point chaque citoyen se doit d'être […


A l'occasion de l'entrée de Georges Abdallah dans sa 30e année d'incarcération, ce mois d'octobre 2013 a vu se multiplier avec succès les initiatives de soutien à sa libération : le 24 à Buenos Aires : voir la vidéo et à Tunis, à l'appel du comité de solidarité tunisien pour la libération de […]

Plus de 400 personnes sont venues témoigner leur solidarité à Georges Abdallah devant la prison de Lannemezan, où il vient d'entamer sa 30e année d'incarcération. Plus nombreux encore que les autres années, les participants à cette manifestation - certains pour l'occasion ayant traversé toute […]


Communiqué de LIBERTAT ! Aujourd’hui, le 24 octobre 2013, un collectif de militants pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah, a occupé à partir de 17h le local de la Délégation départementale 64 du Parti Socialiste, situé à Pau. Cette action avait pour but de dénoncer le triste […]

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 21:55

Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

1984flouePhoto transmise par une camarade de stop.


A lire aussi sur liberonsgeorges.

manifLan1 261013

Plus de 400 personnes sont venues témoigner leur solidarité à Georges Abdallah devant la prison de Lannemezan, où il vient d'entamer sa 30e année d'incarcération.


Plus nombreux encore que les autres années, les participants à cette manifestation - certains pour l'occasion ayant traversé toute la France - ont tenu à exprimer leur soutien à notre camarade par une considérable diversité de banderoles, affiches, drapeaux, slogans et prises de paroles.


Lire la déclaration du CLGIA

manifLan2_261013.jpg

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 13:00

Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

 

Nous avons appris avec émotion que plus de 400 personnes se sont finalement réunis le 26 octobre devant la prison de Lannemezan, où est incarcéré Georges Ibrahim Abdallah et constaté ainsi que le silence devient d'année en année plus difficile à maintenir pour l'Etat autour de ce camarade.

 

Partie prenante des rassemblements depuis de longues années, nous n'avons pu cette année être présents, la seule date possible - avant le verdict dans le procès contre Sonja Suder -, pour notre lecture "Torture en démocratie" qui dénonce l'utilisation d'interrogatoires extorqués dans des conditions relevant de la torture - étant le 25 octobre.

 

Nous nous joignons cependant par cet article à tous ceux qui se mobilisent pour obtenir la libération de Georges Ibrahim Abdallah

 

linter.

 

Me Jacques Verges était à Lannemezan, hier, aux côtés des partisans de la libération de Georges Ibrahim Abdallah./Photo Joël Boyé.

Jacques Vergès, cette année disparu, est resté présent jusqu'au bout aux côtés de son client qu'il n'aura cependant pas pu voir libre. Il est là,  en octobre 2012, devant la prison lors de ce même rassemblement.

Partager cet article
Repost0

Militants d'AD

Situation des  MILITANTS

Nathalie Ménigon

Georges Cipriani

en libération conditionnelle

Jean-Marc Rouillan

en semi-liberté 

NOS COMBATS

(avril 2010)

Après la semI-liberté de Georges Cipriani, la campagne continue pour la libération de Jean-Marc Rouillan
et encore et toujours  
Pour une solidarité avec ces militants en semi-liberté, en libération conditionnelle et au-delà car le but reste le même: leur permettre de préserver leur identité politiqe et de vivre matériellement, politiquement.

(septembre 2008)

Contre le risque de peine infinie pour les prisonniers révolutionnaires - contre la rétention de sûreté - contre le CNO
Pour une libération complète et sans condition des prisonniers révolutionnaires
Pour une solidarité avec ces militants en semi-liberté, en libération conditionnelle et au-delà car le but reste le même: leur permettre de préserver leur identité politiqe et de vivre matériellement, politiquement.

  (août 2009)


Le combat pour la libération des prisonniers d'Action directe doit donc continuer et se renforcer ...
Après la réincarcération de Jean-Marc Rouillan, nous avons appris ce 20 août, le refus brutal et tellement politique de la libération conditionnelle pour Georges Cipriani.

Alerte: La santé, la vie de Jean-Marc Rouillan sont menacées, il doit être libéré.
Liberté pour Georges Cipriani'

C. GAUGER ET S. SUDER

PROCES CONTRE C. GAUGER ET S. SUDER

Pour suivre le procès : lire

 

LIBERATION DE SONJA SUDER

EMPRISONNEE DEPUIS SEPTEMBRE 2011 POUR DES FAITS REMONTANT A PLUS DE TRENTE ANS ET SUR LES SEULES ACCUSATIONS D'UN TEMOIN REPENTI HANS-JOACHIM KLEIN.

 

ARRET DES POUSUITES CONTRE CHRISTIAN GAUGER ET SONJA SUDER

ENGAGEES AU MEPRIS DE TOUTE PRESCRIPTION

SUR LES SEULES BASES DE DECLARATIONS OBTENUES SOUS LA TORTURE D'UNE PART ET D'UN REPENTI D'AUTRE PART

 

NON A LA TORTURE - NON A LA CITATION COMME TEMOIN D'HERMANN F.

Militant grièvement blessé en 1978, interrogé dès le lendemain d'une opération où il a perdu ses deux yeux et a été amputé des deux jambes, séquestré durant quatre mois sans mandat d'arrêt par la police, maintenu à l'iolement, et dont le tribunal prétend aujourd'hui utiliser les déclarations, qu'il a remis en cause dès qu'il a qu'il a pu être libéré des griffes des policiers.

 

LIBERATION DE SIBYLLE S., ARRETEE LE 9 AVRIL EN PLEIN PROCES POUR REFUS DE TEMOIGNER :

 

condamnée il y a plus de trente ans sur la base des déclarations de son ex-compagnon Hermann F., elle est restée proche de lui toutes ses années et refuse qu'on utilise ces déclarations qui lui ont été extorquées au prix de traitements inhumains.

 


Liberté pour Sibylle et Sonja 2