Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'Internationale

L'Internationale, 1983. Le premier numéro d'un journal paraît, qui reprend le titre de celui publié en 1915 par Rosa Luxemburg - emprisonnée - alors que s'affrontaient les peuples entraînés dans la plus grande des boucheries par le capitalisme, l'impérialisme, et alors que s'étaient ralliés à celle-ci les partis de l'Internationale. En 1919, ceux-ci mettront à mort celle qui avait résisté et qui pour cela avait été emprisonnée. L'internationale 1983 comptera 11 numéros, avant de devoir s'arrêter momentanément : Il témoignera de luttes - et certains qui menèrent ces luttes sont encore aujourd'hui emprisonnés. Il réfléchira à l'évolution du capitalisme - et cette réflexion reste toujours aussi nécessaire. Le blog linter est la chronique d'un journal, c'est par là même la chronique des luttes menées alors, cela pourra être aussi la chronique de luttes menées ... aujourd'hui.

      

       SONJA SUDER EST LIBRE         Procès C. Gauger, S. Suder: Une page pour s'informer 

   PALESTINE - Une carte à ne jamais oublier

Rechercher

Texte libre

Aux camarades, visiteurs du blog, bienvenue ...
Aux camarades qui viennent de rejoindre le blog, bienvenue. A ceux aussi qui lui rendent visite à l'occasion, bonjour. Le combat n'est jamais un échec, s'informer est déjà un pas vers la conscience. L'ordre et la sécurité ne sont pas le désir de tous, s'aliéner par tous les moyens de la société d'aujourd'hui ne nous intéresse pas. Nous ne cherchons pas à exploiter l'autre. Nous ne tournons pas la page des combats passés, ils sont partie de nous. Et chaque mot que nous lisons, chaque image  que nous voyons, contribue à nous former. Nous ne sommes pas dupes. Nous sommes solidaires. Nous chassons les chasseurs d'enfants. Et nous sommes  le jour face à la nuit sans cesse renouvelée de la violence et de l'oppression. Il n'y a pas d'âge pour la révolte. Et 68 rejoint l'esprit de la Bastille de ce 6 mai où les pavés ont su de nouveau voler. La révolte est une et se rit de toutes les différences.

Pour tous ceux qui viennent sur ce blog, qui font "la route des insoumis" que décrit Nathalie, qui sont et seront les révolutionnaires de demain dont parle Jean-Marc, qui se reconnaissent ce droit à l'insurrection que revendique Georges. Pour chacun, ce collage de Joëlle, mieux qu'un bras d'honneur, à tous ceux qui sont ce que nous refusons.

La queue de la baleine, Nathalie, nous ne la lâcherons pas!

Joëlle Aubron

Sur ce collage, un poème. linter
C'est l'automne, et ce n'est pas l'automne,
Ces femmes qui marchent
Des combattantes?
Des femmes qui marchent?
Vie de tous les jours ou vie d'exception?
Guerre d'Espagne,
Journées d'après occupation?
Journées d'après l'occupation?
La vie est simple
comme l'est souvent le combat

Entre l'or du feuillage
et le noir et blanc de la vie
Cette image sensible

Georges lors d'une audience devant le JAP en 2005
En tout premier lieu, du fait qu'il va être question ici de mes inclinaisons politiques et de mon évolution depuis 1987 au sein du monde carcéral, je tiens à faire une déclaration de principe : ainsi, conformément à la Constitution de la République française de 1792, repris par l'Article 35 du 26 Juin 1793 *, stipulant un droit à l'insurrection, qui a servi à Valmy pour sauvegarder et étendre la révolution, qui a servi en 1871 avec la Commune de Paris contre l'occupation Prussienne, qui a encore servi en 1940 contre l'occupation national-socialiste allemande et la collaboration pétainiste française, et pour encore servir concrètement après 1968 dans la plupart des pays d'Europe de l'Ouest avec l'insurrection armée larvée et latente contre chaque Etat capitaliste en place et contre l'OTAN ; une Constitution qui après avoir servi depuis son avènement de réfèrent à la plupart des peuples de par le monde pour se libérer des différents maux entretenus que sont, soit l'occupation étrangère, soit l'oppression de classe, soit l'exploitation de l'homme par l'homme jusqu'à l'esclavagisme, leur a ouvert une perspective politique. Et dès lors dans l'assurance qu'elle restera de même une référence au futur pour tous les peuples épris de Liberté, d'Egalité, de Fraternité et de Démocratie, conformément à cette Constitution de 1792 donc, je me refuse à abjurer ces moments historiques comme je me refuse à abjurer la stratégie de Lutte Armée pour le communiste, qui en est une expression particulière.
(
Georges Cipriani  MC Ensisheim, 49 rue de la 1ère armée 68 190 Ensisheim)


Jean-Marc dans une interview en 2005

C'est la question centrale (la question du repentir) depuis notre premier jour de prison. Et c'est le pourquoi de nos condi­tions de détention extraordi­naires, des restrictions actuelles sur le droit de communiquer ou de la censure des correspon­dances. Dans aucune des lois de l'application des peines, il n'est stipulé que le prisonnier doit ab­jurer ses opinions politiques. Mais pour nous, certains procu­reurs n'hésitent pas à affirmer que les revendications du com­munisme impliquent une récidive. Je sais bien que si nous nous repentions, nous serions soudai­nement adulés par la bonne so­ciété, mais ce n'est pas notre vi­sion de la responsabilité poli­tique. Notre engagement n'est pas à vendre ni à échanger contre un peu de liberté.
(Jean-Marc Rouillan 147575 Cd des baumettes, 230 Chemin de Morgiou Marseille Cedex 20

Joëlle à sa sortie le 16 juin 2004
Je suis fatiguée, aussi je dirai seulement trois choses :
La première est d'être bien sûr contente d'avoir la possibilité de me soigner.
La seconde est que l'application de la loi de mars 2002 reste cependant pour de nombreux prisonnières et prisonniers très en deça de son contenu même.
La troisième est ma conscience de ce que la libération de mes camarades est une bataille toujours en cours. Régis est incarcéré depuis plus de 20 ans, Georges, Nathalie et Jean-Marc, plus de 17. Je sors de prison mais je dois d'abord vaincre la maladie avant de pouvoir envisager une libération au sens propre. L'objectif reste ainsi celui de nos libérations.

Nathalie, en février 2007

Cependant, pour nous, militant-e-s emprisonné-e-s du fait du combat révolutionnaire mené par l’organisation communiste Action directe, nous sommes sûrs de notre route : celle des insoumis à l’ordre bourgeois. Tant que des femmes et des hommes porteront des idées communistes, les impérialistes au pouvoir frémiront jusqu’à ce que la peur les gèle dans leurs manoirs sécurisés à outrance.

25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 11:05
Me Bernard Ripert interné. Notre colère est immense et notre soutien entier.

C'est avec horreur que nous avons appris la nouvelle.

Bernard Ripert a été interné.

Notre colère est immense et notre soutien entier.

 

Bernard Ripert a été le défenseur des militants d'Action directe. Il lui a fallu pour cela un courage de tous les instants et une volonté sans faille de ne pas plier.

 

Aujourd'hui, il est toujours cet avocat de rupture, qui refuse de fermer les yeux devant les injustices de la justice de classe.

 

Plusieurs procédures ont été entamées par cette justice officielle, qui n'a pas hésité à porter plainte contre lui.

Et la police à le faire arrêter.

Et finalement à lui faire subir un examen psychiatrique et le faire interner

 

Des initiatives ont aussitôt été prises. Nous les rejpignons et exigeons l'arrêt de cet acharnement.

Ci dessous la pétition et le lienpour la signer : http://www.petitions24.net/grenoble

Grenoble : Vous ne ferez pas taire Maître Ripert

Vous ne ferez pas taire Maître Ripert

 

Maître Ripert est un avocat combatif du barreau de Grenoble. Il a toujours défendu, entre autres, avec succès et bénévolement, tous les militants de la région et d’ailleurs, les défavorisés, les pauvres. Il s’est toujours exprimé avec vigueur mais aussi franchise et fermeté, ce qui le conduisait régulièrement à dénoncer l’arbitraire, les excès et l’autoritarisme de certains magistrats et de certaines juridictions.

 

La puissante machine judiciaire, qui est devenue une machine à désocialiser et à détruire tous ceux qui ne « marchent pas droit », ne l’a pas accepté.

 

Maître Bernard Ripert a été l’objet de plusieurs poursuites pénales, il a toujours été relaxé, de plusieurs poursuites disciplinaires, il a été peu sanctionné. Alors pour des broutilles, pour des mots insipides, pour avoir énoncé des vérités primaires, tel le fait qu’un tribunal correctionnel qui avait condamné deux innocents à dix-huit mois de prison avait agi « avec légèreté et incompétence », il a été sauvagement condamné à une peine d’interdiction d’exercer de un an, ce qui équivaut à une quasi interdiction professionnelle définitive.

 

Pour une certaine justice, pour certains magistrats, dire la vérité est devenu criminel. Maître Bernard Ripert détient la preuve que tout ce qu’il a dit est vrai et il met au défi quiconque, y compris les magistrats liberticides qui l’ont condamné, de prouver que ce n’est pas le cas ; et celui qui dit la vérité doit être condamné !

 

Sa condamnation n’est qu’un pitoyable règlement de comptes ourdi par des magistrats, soutenus par quelques avocats (ce sont des avocats qui l’ont dénoncé) et le bâtonnier qui l’a poursuivi , le procureur général n’avait aucun élément pour le faire lui-même.

 

Certains de ses confrères se réjouissent de sa condamnation, d’autres y sont indifférents, peu le soutiennent car Maître Ripert leur renvoie à tous l’image de ce que devrait être un avocat dont la déontologie devrait le conduire à toujours se battre pour la défense des libertés et des démunis et non pour la recherche de profit, de fric et de gloriole.

 

Il est urgent de nous rejoindre pour soutenir Maître Ripert, assez seul dans son combat pour les droits de la défense et la liberté d’expression face à des juges intolérants et méprisants et des avocats indifférents.

 

En signant cette pétition, j'apporte mon soutien à l'avocat Bernard RIPERT et aux actions organisées pour le défendre.

Comité de soutien à Maître Ripert : Tour Vercors 11 boulevard maréchal Leclerc 38000 Grenoble

 

Lien vers la pétition  http://www.petitions24.net/grenoble

 

CONTACT  : comitedesoutienamaitreripert@gmail.com

 

Comité de soutien à Maître Ripert    Contacter l'auteur de la pétition

 

Published by luxemb
commenter cet article
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 20:37

Soutien à Jean Marc Rouillan

David Vial - auteur - 2 mai 2016 http://www.librairiemobile.org/spip.php?breve3

 

Peut-on s’arrêter sur un mot : courage - courageux / courageusement - tiré de son contexte et lâché en interview pour résister au piège d’un journaliste qui par deux fois tente de tirer par la manche sur la voie à sens unique celui qui depuis toujours prend les sens interdits ?

 

 

Peut-on falsifier le discours en le déformant à l’extrême pour tenter d’enfermer une parole ? Considérant qu’il est plus sage d’écouter l’intégralité de l’interview pour se faire une idée plus juste de l’opinion de l’intéressé sur les sujets évoqués, j’apporte à Jean Marc Rouillan mon soutien et m’oppose à ce que - dans son cas comme dans d’autres - un seul mot puisse servir de prétexte pour condamner un homme.

 

 

une pétition peut être signée : https://www.change.org/p/ministre-d...

 

relayée par Anti-k , MAI 68 ,le pressoir , alternative libertaire , ...

 

° Je ne sais pas si tout le monde a lu Pesoa ... cf ’Autopsie du dehors’ ed. Al Dante 2012 p.25

18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 20:59

http://quadruppani.blogspot.fr/?view=classic


L'état d'ivresse n'est jamais une excuse, mes amis du Cap Horn à Arras le démontrent chaque jour, eux qui savent pratiquer avec un grand raffinement dans le burlesque et la gentillesse l'art de se murger la gueule. Donc, l'ivrogne qui a plombé le débat sur la subversion après la projection du film Il faut savoir se contenter de beaucoup à Faux-la-Montagne est inexcusable mais, à ce détail près, on peut dire que c'était bien: beaucoup de monde (150 personnes),

 

Jean-Marc Rouillan impressionnant de calme détermination à ne rien céder à l'ennemi, Noël Godin drôlatique trublion toujours au maximum de sa forme, et Sihane, experte juridique membre du pool qui soutient Julian Assange dans son combat pour échapper à la vengeance de l'Empire (si quelqu'un doute de la pertinence de ce terme, il me semble qu'elle est précisément démontrée par le sort d'Assange), les discussions à la pause étaient animées et bien plus intéressantes que le débat raté, la plaisanterie sur les féministes d'un orateur a été huée conformément aux usages rigoureusement respectés en certains milieux, les tartines et la soupe aux haricots étaient bonnes.

 


Le lendemain, Siahane et Noël Godin s'en furent en notre compagnie visiter la célèbre épicerie tapie dans l'ombre de Tarnac et son bistrot, puis la ferme de Goutailloux où s'expérimentent des manières collectives de vivre, bâtir et faire pousser.


les différentes facettes d'un lieu investi voilà 7 ans par des forces de l'ordre armées et masquées.

13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 21:20

Un petit envoi - Un petit sourire

Loi contre le travail - J'aurais dû faire instit ...
Published by luxemb
commenter cet article
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 10:39

npaherault.blogspot.com/

Sur la page d'accueil du NPA 34, on trouve l'appel suivant :

Pétition pour Jean-Marc Rouillan

 

Nous ne pouvons accepter une liberté d'exception à géométrie variable. Une fois de plus, le parquet utilise un prétexte pour ramener le camarade Rouillan devant un tribunal.

 

Que ces propos plaisent ou défrisent, rien ne justifie un retour devant la justice qui n'a pour but que de renfermer l'animal.

 

Ne nous y trompons pas, ce ne sont pas ses propos qui sont visés mais bien ce qu'il représente, ce qu'il est :

 

Un combattant communiste farouchement anticapitaliste

Pour en savoir plus et pour signer, c'est ici

6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 10:12

http://assets.allocine.fr/skin-v1.0.3.16/img/theater-cover.jpg

Faut savoir se contenter de beaucoup

10 février 2016 | 1h 30min | Documentaire

De Jean-Henri Meunier Avec Jean-Marc Rouillan, Noël Godin, Miss Ming

La révolution, c'est pas de la tarte, même pour Noël, agitateur anarcho-burlesque et impérial trublion de l'internationale pâtissière. Et comme le chemin est long du grand soir à l'aube radieuse, autant le faire en Cadillac.

Cinéma Apollo

62, av. de la Republique 77340 Pontault-Combault

Published by luxemb
commenter cet article
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 10:54

Soutien à Jean-Marc Rouillan

http://la-commune.over-blog.com/2016/03/la-commune-n-284.html

La Commune

 

D’aucuns, suite à ses propos mal interprétés, aimeraient bien le renvoyer au zonzon. Car s’il a réglé sa dette envers la société, il n’a jamais baissé la tête, ce qui inquiète les bourgeois qui aiment humilier les anciens détenus et bavent lorsque ceux-ci sont marris et repentants. Notre camarade n’a jamais fait l’apologie du terrorisme, mais a seulement dit que ces terroristes n’étaient pas des couilles molles, comme les médias et la police ont bien voulu les présenter. C’est une opinion et non un délit, encore moins un crime. P.B.

5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 10:21

En première partie de manifestation, un court texte a été distribué ce 1er mai 2016 à Paris pour informer sur la procédure contre Jean-Marc Rouillan :

 

Jean-Marc Rouillan  est convoqué le 1er juin 2016 à l'audience de la Chambre correctionnelle 10/1  Tribunal de Grande Instance de Paris pour : « avoir fait l'apologie publique d'un acte de terrorisme » selon le juge qui a mené l'enquête.

 

L’écoute de l’interview mais aussi la vie, les combats de Jean-Marc Rouillan parlent contre cette accusation.

 

Et une fois encore, ce sont les mots, les paroles contraires que l'on prétend interdire pour ne pas permettre l'interrogation, le questionnement du monde dans lequel nous vivons. Nous ne pouvons admettre cela.

 

C'est pour que la parole puisse continuer d'interroger le monde que

nous vous appelons à refuser la censure et à venir assister

à l'audience du  1er juin 2016.

 

*******************************

 

Beaucoup de solidarité et beaucoup de questions. Peu de réactions hostiles, en général de personnes non informées. Cette distribution nous convainc de continuer à informer et informer encore, à mobiliser, et mobiliser encore. Jusqu'au 1er juin.

5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 10:04
 

Publié le par Alternative Libertaire Douai-Valenciennes

http://alternativelibertairedouai.over-blog.com/2016/03/soutien-a-jean-marc-rouillan-signez-partagez-soutenez-luttez.html

 

[SIGNEZ-PARTAGEZ-SOUTENEZ-LUTTEZ]

 

Sachez que ce scénario kafkaïen auquel est confronté notre camarade Jean Marc Rouillan peut toucher tout le monde. Le soutenir c'est soutenir l'ensemble des militants qui s'opposent, d'une façon ou d'une autre, à la doxa du capital (presse, politicailleries, etc.)

 

C'est un épisode qui témoigne de l'arbitraire ambiant. Le soutenir c'est soutenir toutes les victimes de l’État d'urgence. C'est une manière d'affirmer notre opposition à leurs flicages permanents.

 

https://www.change.org/p/ministre-de-la-justice-soutien-%C3%A0-jean-marc-rouillan?recruiter=21597276&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_for_starters_page&utm_term=des-lg-no_src-no_msg&fb_ref=Default

 

Partager cet article

5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 09:54

Travestissement : Jean-Marc Rouillan à nouveau calomnié et menacé. Publié le 10 mars 2016 sur le site révolutiopn permanente

 

Romain Lamel

Depuis deux jours, Jean-Marc Rouillan, ancien militant d’Action Directe, condamné à la réclusion à perpétuité en 1989 et bénéficiant d’un régime de semi-liberté depuis 2011, subit un flot d’injures à la suite de la déformation de ses propos dans un entretien à un journal satirique.

 

Jean-Marc Rouillan, est victime, depuis ces derniers jours, d’une campagne hostile orchestrée par différents médias et le gouvernement. Des propos tenus dans un entretien concédé à une revue satirique, Le Ravi, sont visés. Dans cette interview, Rouillan dit, au sujet des terroristes coupables des attentats de novembre, à Paris, qu’ils « se sont battus courageusement. Ils se battent dans les rues de Paris, ils savent qu’il y a 2 000 ou 3 000 flics. Souvent, ils ne préparent même pas leurs sorties parce qu’ils pensent qu’ils vont être tués avant d’avoir fini l’opération. Les frères Kouachi, quand ils étaient dans l’imprimerie, ils se sont battus jusqu’à la dernière balle. On peut dire qu’on est contre leurs idées réactionnaires, on peut parler de plein de choses contre eux, dire que c’était idiot de faire ça mais pas dire que c’est des gamins qui sont lâches ». L’ensemble de l’entretien ne laisse pas de place au doute : il ne s’agit absolument pas d’une approbation des actes de guerre commis par Daesh mais d’une appréciation factuelle du risque pris par des individus. Il précise d’ailleurs qu’il s’agit d’agissements « réactionnaires ». Les phrases suivantes sont explicites sur la caractérisation technique du degré de prise de risque : « je suis persuadé qu’il est impossible de dire sur les radios ‘ce lâche bombardement de la ville d’Alep par les avions français’ alors qu’on est à 5 000 mètres d’altitude et qu’on balance des bombes qui vont tomber un peu au hasard ».

 

La réaction des hautes sphères gouvernementales est, conformément à la psychose qu’ils essaient d’instaurer depuis le début de l’état d’urgence, disproportionnée. Ainsi, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, demande des poursuites pour « apologie du terrorisme » dans l’objectif de révoquer sa liberté conditionnelle. Il dénonce « une offense à la mémoire des victimes et une blessure supplémentaire pour des familles qui ont déjà beaucoup enduré ». Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, n’a pas hésité à traiter Rouillan de « sinistre imbécile ». Le ministre de l’Agriculture, fidélissime de Hollande, sait de quoi il parle. Ces invectives s’inscrivent dans la dérive autoritaire de ce gouvernement qui veut faire taire toute voix dissidente et empêche la liberté d’expression qu’il a prétendu défendre après l’attentat contre Charlie Hebdo. Il s’agit de manipulations de communication du même ordre que celles qui ont conduit au « saccage du mémorial de la place de la République » par les forces de l’ordre et l’arrestation de plus de 300 militants d’extrême gauche et écologistes fin novembre en accusant les manifestants des forfaits commis par les policiers.

 

L’extrait choisi est d’une rare mauvaise foi. L’entretien de Rouillan est beaucoup plus riche et pointe les responsabilités de l’État français dans ces actes de guerre. « Les aviateurs français qui combattent en Irak et en Syrie, souligne-t-il, favorisent Daech. Quand on bombarde une école, on lève 2 000 combattants pour Daech ». « L’État français est un État colonialiste, assassin. Rien que ce qui s’est passé en Algérie (pendant la guerre d’indépendance) m’empêchera toujours, toute ma vie de chanter la Marseillaise et de mettre le bleu blanc rouge. Parce qu’un million de morts, des disparus, de la torture, l’horreur ! Et venir se présenter comme la patrie des droits de l’homme, ils l’ont fait à Madagascar [en 1947], dans tous les pays colonisés. ».

 

Á partir de sa propre expérience de vingt-quatre années passées derrière les barreaux, Rouillan détaille le processus de politisation et/ou radicalisation dans les prisons et l’absence de solution de l’État face à la diffusion des idées entre prisonniers. Indépendamment des positions campistes et des méthodes opérationnelles choisies par Rouillan et ses camarades, l’attaque qu’il subit est proprement scandaleuse. Que Cazeneuve l’accuse « d’apologie de terrorisme », lui le ministre responsable de la mort de Rémi Fraysse et des flics qui, tous les jours, se rendent coupables de crimes, voilà qui est un peu fort de café. Menacer Rouillan d’une nouvelle incarcération en remettant en cause sa liberté conditionnelle alors qu’il a largement purgé sa peine de sureté de dix –huit ans serait accrocher une autre infamie au compteur des ministères de l’Intérieur et de la Justice.

Militants d'AD

Situation des  MILITANTS

Nathalie Ménigon

Georges Cipriani

en libération conditionnelle

Jean-Marc Rouillan

en semi-liberté 

NOS COMBATS

(avril 2010)

Après la semI-liberté de Georges Cipriani, la campagne continue pour la libération de Jean-Marc Rouillan
et encore et toujours  
Pour une solidarité avec ces militants en semi-liberté, en libération conditionnelle et au-delà car le but reste le même: leur permettre de préserver leur identité politiqe et de vivre matériellement, politiquement.

(septembre 2008)

Contre le risque de peine infinie pour les prisonniers révolutionnaires - contre la rétention de sûreté - contre le CNO
Pour une libération complète et sans condition des prisonniers révolutionnaires
Pour une solidarité avec ces militants en semi-liberté, en libération conditionnelle et au-delà car le but reste le même: leur permettre de préserver leur identité politiqe et de vivre matériellement, politiquement.

  (août 2009)


Le combat pour la libération des prisonniers d'Action directe doit donc continuer et se renforcer ...
Après la réincarcération de Jean-Marc Rouillan, nous avons appris ce 20 août, le refus brutal et tellement politique de la libération conditionnelle pour Georges Cipriani.

Alerte: La santé, la vie de Jean-Marc Rouillan sont menacées, il doit être libéré.
Liberté pour Georges Cipriani'

C. GAUGER ET S. SUDER

PROCES CONTRE C. GAUGER ET S. SUDER

Pour suivre le procès : lire

 

LIBERATION DE SONJA SUDER

EMPRISONNEE DEPUIS SEPTEMBRE 2011 POUR DES FAITS REMONTANT A PLUS DE TRENTE ANS ET SUR LES SEULES ACCUSATIONS D'UN TEMOIN REPENTI HANS-JOACHIM KLEIN.

 

ARRET DES POUSUITES CONTRE CHRISTIAN GAUGER ET SONJA SUDER

ENGAGEES AU MEPRIS DE TOUTE PRESCRIPTION

SUR LES SEULES BASES DE DECLARATIONS OBTENUES SOUS LA TORTURE D'UNE PART ET D'UN REPENTI D'AUTRE PART

 

NON A LA TORTURE - NON A LA CITATION COMME TEMOIN D'HERMANN F.

Militant grièvement blessé en 1978, interrogé dès le lendemain d'une opération où il a perdu ses deux yeux et a été amputé des deux jambes, séquestré durant quatre mois sans mandat d'arrêt par la police, maintenu à l'iolement, et dont le tribunal prétend aujourd'hui utiliser les déclarations, qu'il a remis en cause dès qu'il a qu'il a pu être libéré des griffes des policiers.

 

LIBERATION DE SIBYLLE S., ARRETEE LE 9 AVRIL EN PLEIN PROCES POUR REFUS DE TEMOIGNER :

 

condamnée il y a plus de trente ans sur la base des déclarations de son ex-compagnon Hermann F., elle est restée proche de lui toutes ses années et refuse qu'on utilise ces déclarations qui lui ont été extorquées au prix de traitements inhumains.

 


Liberté pour Sibylle et Sonja 2